Comprendre simplement le NFC

Présentation générale

La NFC (Near Field Communication) est une communication haute fréquence (13.56MHz) dérivée du RFID (Radio-Frequency IDentification). La transmission des données entre l’émetteur et le récepteur se fait via un couplage magnétique de deux bobines.

Les modes de fonctionnement :

Il existe deux modes de fonctionnement, le mode actif et le mode passif.

mode actif nfc

Le mode actif est la communication entre deux dispositifs fournissant leurs propres énergies. Ils génèrent, à tour de rôle, un champ magnétique qui permet l’échange des données.

mode passif nfc

Le mode passif est constitué d’une cible (un tag qui n’a pas de source d’énergie propre) et d’un initiateur, qui, via le champ magnétique alimente le tag et cadence la communication.

Les modes d’utilisations

On peut utiliser le NFC de trois manières différentes :

  • Émulateur de cartes, comme par exemple le paiement sans contact ou même la gestion des ouvertures de porte d’un bâtiment.
  • Pair à pair, entre deux téléphones pour échanger des photos, des vidéos, etc…
  • Lecture/écriture, ce qui correspond au mode de communication entre un lecteur et un tag (mode passif).

Les caractéristiques techniques

La NFC se définie par :
-Un débit pouvant aller de 106 à 424 kbit/s.
-Une distance de communication de 10cm au maximum.
-Une modulation par amplitude (ASK : amplitude-shift keying) et un codage particulier (Manchester ou Modified Miller).
-Un protocole de transport tels que ISO/IEC 14443-A, ISO/IEC 14443-B ou même ISO/IEC 18092.

Les tags

Les tags NFC sont des mémoires qui permettent d’enregistrer différentes informations telles qu’une adresse de contact ou même un lien URL. Il existe une multitude de catégorie de tag NFC tel que, ICODE®, MIFARE Classic® 1K, MIFARE® DESFire® et même NTAG®. Les différences qu’il peut y avoir entre ces tags sont la vitesse de communication, le protocole de transport ou même sa capacité de stockage. Les tags NFC de la série NTAG® sont les plus répandus. Ils ont l’avantage d’avoir une compatibilité avec le plus grand nombre d’appareil.ntag

Mise en application

Afin de mettre en place cette communication dans son appareil, il y a trois point à prendre en compte.

Les Puces NFC

Suivant les applications et les contraintes (consommation, protocole utilisé, etc…) voulant être mises en place, il est possible de choisir les différentes puces fabriquées par NXP ou même ST (pour ne citer qu’eux).

L’antenne

Il y a deux possibilités, soit acheter une antenne disponible sur le marché, soit la fabriquer directement sur sa carte électronique. L’avantage principal, et non-négligeable, est le gain financier. Dans la conception de sa propre antenne, tous les éléments sont importants (nombre de spires, épaisseur de la piste, espacement entre les pistes, etc…) cela permettra de maîtriser la portée de détection de votre device.

L’adaptation

Comme dans toutes les communications sans fil, une antenne est un point principal. En effet sans une adaptation convenable de l’antenne, la portée de détection sera influencée ainsi que la communication entre l’émetteur et le récepteur.

Dans le QUB, nous avons pris en compte tous les paramètres cités ci-dessus, afin de vous conseiller dans la mise en place du QUB au sein de vos locaux. Le QUB a la particularité d’être compatible avec un grands nombres de tags, particulièrement ceux utilisant le protocoles ISO14443A. Son avantage est de pouvoir effectuer la validation sur n’importe laquelle de ses 6 faces sans devoir chercher l’endroit exact pour la validation.
De plus, nous pourrons aussi vous aider dans l’élaboration de votre produit basé sur une communication NFC, que se soit sur le type de puce à choisir ou même de l’adaptation à faire en fonction de l’antenne.

Cet article a été rédigé par

Yoni Pomares, Hardware Team

2018-03-27T16:09:49+00:00 mars 26th, 2018|Technologie|